Six fourmis blanches – Sandrine Collette

photostudio_1459458962442

le-resume

« Le mal rôde depuis toujours dans ces montagnes maudites. Parviendront-ils à lui échapper ? Dressé sur un sommet aride et glacé, un homme à la haute stature s’apprête pour la cérémonie du sacrifice. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle en le contemplant. À des kilomètres de là, partie pour trois jours de trek intense, Lou contemple les silhouettes qui marchent devant elle, ployées par l’effort. Leur cordée a l’air si fragile dans ce paysage vertigineux. On dirait six fourmis blanches… Lou l’ignore encore, mais dès demain ils ne seront plus que cinq. Égarés dans une effroyable tempête, terrifiés par la mort de leur compagnon, c’est pour leur propre survie qu’ils vont devoir lutter. « 

Je vous en ai parlé en février, je fais partie du jury du Prix des lecteurs du Livre de poche dans la catégorie Polars.

hugh-grant-love-actually-dance-o

Oui, je pense que je vous mettrai ce GIF tous les mois…

J’ai deux ou trois livres à lire chaque mois pendant sept mois et je dois voter pour celui que je préfère. Un petit match de polars en somme. À la fin de l’aventure, les sept romans ayant obtenu le plus de voix seront les lauréats.

Ce mois-ci, je devais lire Six fourmis blanches de Sandrine Collette, Ce qu’il reste d’Alice de T.R. Richmond et Black-out de Marc Elsberg. Aujourd’hui, je vais vous parler de Six fourmis blanches, demain de Ce qu’il reste d’Alice et après-demain de Black-out et je vous donnerai le résultat du duel d’avril.

monavis

Ce mois-ci, je n’ai pas commencé par le roman qui me tentait le plus ou le moins, j’ai simplement pris le premier qui me tombait sous la main, car de toutes manières, depuis le début de cette aventure en tant que jury, je suis surprise par les livres qui me parlaient le moins de prime abord. Donc, aucune stratégie quand j’ai commencé mes lectures par le Sandrine Collette.

J’avoue que l’histoire ne me séduisait pas trop. N’étant pas franchement habituée à la montagne, à la neige et aux randonnées, je ne me sentais pas franchement attirée par le résumé. Mais je suis rapidement rentrée dans l’histoire – j’imagine ce que pourront ressentir les amateurs de treks en montagne – et j’ai eu bien du mal à le poser pour dormir (et même à dormir). J’ai rapidement eu l’impression d’être avec Lou, coincée dans cette aventure terrifiante et glaçante, je croisais les doigts pour que les randonneurs s’en sortent vivants et je voulais savoir ce qui leur courrait après. Il fallait que je sache. Pour respirer normalement, à nouveau.

Six fourmis blanches est une réelle surprise, je n’aurais jamais choisi ce roman moi-même et pourtant, je serais passée à côté d’un thriller éprouvant et haletant. Seul petit bémol : je n’ai pas été aussi emportée par la fin que je m’y attendais. Le soufflé est un peu retombé, dommage. Mais je pense que je vais garder le nom de Sandrine Collette dans un coin de ma tête, car si ses autres romans sont dans la même veine, je pense qu’ils valent le coup !

Six fourmis blanches – Sandrine Collette – Le livre de poche

Publicités

4 réflexions sur “Six fourmis blanches – Sandrine Collette

  1. Pingback: Ce qu’il reste d’Alice – T.R. Richmond | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Black-out – Marc Elsberg | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: La soirée du Prix des lecteurs Livre de Poche 2016 |

  4. Pingback: Il reste la poussière – Sandrine Collette | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s