Le serpent aux mille coupures – DOA

photostudio_1490979056681

le-resume

« CHASSELAS (n. m.) : cépage blanc surtout apprécié comme raisin de table. Le chasselas de Moissac, qui bénéficie de l’Appellation d’Origine Contrôlée, est le plus réputé. Il est produit dans le Bas Quercy, à hauteur de 7 000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires à la revente estimé à 45 millions d’euros.
COCAÏNE (n. f.) : alcaloïde dérivé de la coca. Parfois utilisée en médecine. Surtout prisée sous forme de poudre blanche aux effets excitants. Les principaux pays producteurs (Colombie, Venezuela et Bolivie) en fournissent 900 tonnes par an pour un chiffre d’affaires à la revente estimé à 250 milliards d’euros.
MONDIALISATION (n. f.) : propagation de phénomènes au monde entier. Interdépendance croissante des hommes, de leurs systèmes politiques et économiques, et de leurs activités à l’échelle de la planète. »

monavis

La semaine dernière je vous ai parlé de ma première rencontre avec DOA à travers la lecture de Citoyens Clandestins et de la claque que j’avais prise à la lecture de ce roman dense et sombre. Je vous ai aussi prévenu que je m’étais lancée dans le cycle composé de Citoyens clandestins, Le serpent aux mille coupures, Pukhtu (primo) et Pukhtu (secondo) afin d’être prête pour la rencontre avec l’auteur jeudi 13 avril à La Boîte à Livres à Tours. Franchement, les Tourangeaux, je pense que cette rencontre va être géniale (et je ne dis pas ça parce que c’est moi qui vais l’animer, mais bien parce que DOA a l’air d’être assez fascinant et que ce sera l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la manière dont il a travaillé pour écrire ses romans).

Aujourd’hui, c’est du second tome du Cycle clandestin dont je vais vous parler : Le serpent aux mille coupures. et vous noterez que je suis raccord avec l’actualité puisque l’adaptation au cinéma sort tout juste avec Tomer Sysley dans le rôle du motard.

Il m’a fallu un petit temps d’adaptation et j’avoue avoir regardé ce roman avec circonspection au début de ma lecture. Le serpent aux mille coupures une suite à Citoyens Clandestins ? OK, on voit que l’intrigue commence 6 heures après la fin de celle de Citoyens Clandestins, mais l’ambiance est complètement différente, les protagonistes aussi (à première vue, du moins). On se retrouve dans une ambiance à la Franck Bouysse, spécialiste du polar rural.

Première scène : le sabotage des vignes de l’agriculteur noir du village par un gars du cru. Ici, on n’aime pas les étrangers qui viennent nous piquer nos terres (et nos femmes tant qu’à faire). On est dans l’ambiance, on sait qu’il y  aura des protagonistes bas de plafonds et q’on rencontrera sans doute une famille au bout du rouleau, qui se bat pour rester en place, dignes, face à des regards haineux et hostiles. Mais je m’emballe, pardon.

Le serpent aux mille coupures est presque un huis clos, oppressant. C’est pourquoi il me fait penser à Plateau de Franck Bouysse. Dans un ton complètement différents de Citoyens clandestins. Mais toujours sombre et poisseux. En revanche, avec cette histoire, on peut quand même se dire que parfois le hasard fait mal les choses…

Le serpent aux milles coupures – DOA – Folio policier

Rencontre avec DOA – jeudi 13 avril – 19h30
Librairie La boîte à Livres
19 rue Nationale à Tours
www.boitealivres.com

Publicités

6 réflexions sur “Le serpent aux mille coupures – DOA

  1. Si tu aimes les polars ruraux, Maeve, je te conseille « Seules les bêtes » de Colin Niel que je viens de terminer… original tant par l’intrigue que par l’écriture. Prêt possible si on arrive à se voir 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour le conseil, je suis aller jeter un œil sur Seules les bêtes et ce roman a l’air vraiment bien. Je pense qu’on va réussir à se voir. En plus, il va commencer à faire beau, ce sera plus sympa de profiter de Tours et de ses terrasses. Il faut que tu dises à Fred quand tu passes. J’ai toujours Gabin de côté, il t’attend.
      Bises,
      Maeve

      J'aime

  2. Pingback: Pukhtu – DOA | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Sans pitié ni remords – Nicolas Lebel | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s