Avec elle – Solène Bakowski

photostudio_1535812794486

le-resume
« Il était une fois une famille heureuse et unie. Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s’adoraient. Avant de se jalouser et s’empoisonner. Il était une fois deux fillettes inséparables. Pour le meilleur, ou pour le pire ? Il était une fois une histoire qui n’a rien d’un conte de fées. »

monavis

Solène Bakowski et Amélie Antoine se sont rencontrées lors d’une remise de prix littéraire. Et de cette rencontre entre les deux autrices est né un projet insolite et enthousiasmant : des romans jumeaux. Des livres que j’ai tout de suite eu envie de lire en en entendant parler. Il s’agit de Sans elle pour Amélie Antoine et Avec elle pour Solène Bakowski.

Alors pourquoi ce projet de romans jumeaux est-il insolite et enthousiasmant ? Et bien, la réponse est dans la question, il s’agit de romans jumeaux ! Et j’avoue que cela a immédiatement piqué ma curiosité. Je me suis demandé comment se dérouleraient les histoires, où allaient se trouver les différences, si ça allait me plaire ou peut-être m’ennuyer… Bref, mon imagination s’est mise à carburer et j’ai su que j’étais cuite.

Avec elle et Sans elle démarrent de la même manière et nous parlent de la même famille, à la même époque. Mais un tout petit détail diffère. Un truc de rien du tout. Une histoire de lacet que l’on relace ou qu’on laisse défait. Un rien. Une chose tellementinsignifiante que je ne suis même pas certaine que ce soit sur ce détail que l’on s’arrêterait vraiment si l’on devait se poser la fameuse question : « et si… ? »

Patricia emmène Jessica au feu d’artifices du 14 juillet. Son autre petite fille, Coline est restée à la maison, avec Thierry. Coline est punie. Dénoncée par sa sœur, tout aussi coupable qu’elle pourtant ; et pour la première fois Coline est séparée de sa jumelle. A la fête,  Patricia croise le regard d’un jeune homme…

C’est la première fois que je lisais un roman de Solène Bakowski – mais sans doute pas la dernière – et j’ai tout de suite été embarquée. L’histoire peut sembler simple : celle d’une rencontre qui fait entrer le ver dans le fruit et finira par détruire une famille, mais c’est beaucoup plus complexe que ça. Avec elle est un roman psychologique, qui s’attache à entrer dans la tête de tous les protagonistes : la mère malheureuse qui s’ennuie et trouve que l’herbe est plus verte à côté, le père qui ne dit rien jusqu’à ce que ça ne soit plus possible. Et les deux petites sœurs, détruites par un été, qui s’aiment autant qu’elles se détestent. Le silence, les mensonges et l’envie les tient à petit feu.

J’ai opté pour le livre audio, ces deux romans étant en exclusivité chez Audible (je suis super fan d’Audible, j’ai l’impression d’avoir toujours un bouquin dans la poche et je peux lire même quand mes mains et mes yeux sont occupés. Je conduis, je repeins une chambre, j’arrache le liseron, je me maquille… Et tout ca en écoutant un livre. Franchement, je trouve ça tellement cool).

Je pense que j’ai carrément fait le bon choix avec l’audio, car je n’aurai pas la sensation de relire les mêmes passages en passant d’un roman à l’autre, ils me seront racontés. Et la voix de Lila Tamazit – la voix de Arte et de plein d’autres romans audio – est géniale. Douce. Réconfortante. Je suis tombée sous le charme et je veux la même voix maintenant.

Après avoir terminé cette lecture, j’ai eu du mal à passer à autre chose. L’histoire de cette famille me reste en tête. J’ai hâte de lire Sans elle pour découvrir l’autre version. Mais pour le moment, je vous recommande Avec elle – alors que je n’aime pas les histoires de jumeaux, il faut croire qu’il s’agit de l’exception qui confirme la règle. Je vous ferai un bilan des deux livres des que j’aurai terminé Sans elle. Ce qui ne saurait tarder…

signature

Avec elle – Solène Bakowski – Audible – lu par Lila Tamazit – 9h12 (mai 2018)

 

Publicités

10 réflexions sur “Avec elle – Solène Bakowski

  1. J’ai beaucoup aimé les deux ! Je connaissais déjà Amelie Antoine, du coup j’ai commencé avec Sans elle et je me demandais tout le temps « Et si Jessica avait été là ? ». J’a vraiment beaucoup aimé les deux ! Bonne lecture de l’histoire jumelle à toi ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Sans elle – Amélie Antoine | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: La coupure – Fiona Barton | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s