Sang rancune mon amour – Catherine Secq

photostudio_1621718553466
photostudio_1555885361723

« 14 février : c’est la Saint-Valentin, la fête de l’amour et des amoureux. Mais, horreur ! Les magnifiques roses rouges, symbole de passion, livrées chez les fleuristes, sont toutes souillées par du sang. Que peut donc bien signifier cette mascarade. Est-ce un sacrifice ? Une offrande ? Quel est le message et surtout, qui est mort ?
Entre la menace d’un attentat terroriste, une manifestation anti Saint-Valentin ou un règlement de compte, j’ai l’embarras du choix. Cette enquête va me faire découvrir le monde des roses et de leurs redoutables épines. À moi de découvrir le pot aux roses. »

photostudio_1555885425446

Sang rancune mon amour est la cinquième enquête de la commissaire Bombardier, personnage né de l’imagination de Catherine Secq. Josiane Bombardier, qui porte bien son nom, ne s’embarrasse pas de politesses s’il s’agit de résoudre une enquête. L’inspectrice à la PJ est toujours assistée de son adjoint Paul Holo que l’on découvre de plus en plus. Bègue, cœur d’artichaut, il est désormais casé avec une jeune femme rencontrée lors de l’affaire du Macchabée givré, à servir bien frais. Et Josiane Bombardier mène une enquête parallèle pour retrouver sa mère biologique. Mais cela devra attendre un peu, car tout le monde est sur le pont. Des roses rouges livrées sur les marchés de gros, à l’Elysée et dans plusieurs palaces parisiens sont arrivées couvertes de sang, a première vue, humain. Alors malveillance contre le producteur de cette rose particulière connue pour son parfum et sa beauté ou avertissement de la part de terroristes ?

Sang rancune mon amour va mener la commissaire dans l’univers des roses. A la rencontre de spécialistes qui passent des années à tenter de produire la rose parfaite à partir de différentes espèces, à la découverte d’une économie florissante où les enjeux sont importants. Sans compter les adeptes du slow flower et les adeptes du… Sang.

Encore une fois, j’ai passé un bon moment avec ce roman, grâce au duo que forment Josiane Bombardier et Paul Holo. On retrouve comme dans les précédents tomes les petits croquis des suspects réalisés par Catherine Secq – pardon, par Josiane Bombardier – que je trouve super chouettes, ça me permet de visualiser les personnages comme l’autrice les a imaginés.

Il y a comme toujours tellement de suspects que je n’ai pas pu trouver le coupable et le dénouement m’a semblé assez dingue. Enfin… L’amour peut pousser à faire des choses folles. Je ne suis même pas vexée de ne pas avoir trouvé le coupable, encore une fois (il n’y a que dans le premier que j’ai été particulièrement brillante, hahaha), parce que j’ai l’impression que ce n’est pas possible de trouver… Je retiens juste le bon moment de lecture et je vous retrouve pour la sixième enquête.

Pour écouter ma chronique sur France Bleu Touraine, suivez le lien.

photostudio_1555881547414 Sang rancune mon amour – Catherine Secq – Librinova – 255 pages (juin 2020)

Précédents tomes :
Meurtre bénévole
Ne jetez pas les morts au compost
Le macchabée givré, à servir bien frais
Dédicace sans auteure

3 réflexions sur “Sang rancune mon amour – Catherine Secq

  1. Pingback: Q / T | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Une mort paradisiaque – Catherine Secq | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 6 épisode 5 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s